BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

Le livre du jour : LA VALEUR DES RÊVES1/2/2023

Il arrive que des oeuvres d'art soient découvertes à l'occasion d'un vide -grenier. C'est le cas de certains tableaux de maître bradés pour quelques euros alors que des expertises postérieures leur donnent une estimation cent mille fois supérieure. C'est un peu ce qui va se passer avec une sculpture métallique se trouvant sur la plage de La Traine les pins, une station balnéaire populaire, sculpture servant d'étendoir pour les serviettes de bain. De passage dans la région, Simon Bret, un commissaire-priseur remarqua l'objet et fut persuadé qu'il s'agissait d'un stabile de Calder. Il faut savoir que si l'on évoque souvent les mobiles du célèbre sculpteur américain, celui-ci a également conçu des objets fixes, des stabiles. Simon Bret va dépêcher une enquêtrice pour vérifier l'authenticité de Moustipic (c'est le nom de l'objet provisoirement devenu porte serviettes. Une visite à un centenaire et quelques autres vérifications vont prouver que Calder est bien le père de ce stabile dont le prix va bien évidemment connaître des records en salle des ventes, prix équivalant à LA VALEUR DES RÊVES du vendeur, des intermédiaires et de l'acheteur. Un roman réjouissant dans lequel le marché de l'art et ses implications financières sont égratignés. LA VALEUR DES RÊVES de Marie Lebey Éditions Léo Scheer 170 pages 18 € Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

Le livre du jour ÉLOGE DES LOGES31/1/2023

Ne les appelez pas concierges, terme et métier devenus obsolètes. Elles et ils sont gardiennes et gardiens d' immeubles et doivent souvent s'occuper de plusieurs bâtiments et de centaines de locataires. Pour écrire ÉLOGE DES LOGES, Jean-Michel Djian et Aude de Tocqueville ont rencontré une vingtaine de ses hommes et et de ses femmes qui ont évoqué leur parcours personnel et professionnel. Jean-Philippe, Indgrid, Régina, Chantal, Yaya et les autres ne sont pas là uniquement pour sortir les poubelles, nettoyer les parties communes et répartir le courrier. Ils sont parfois confidents, voire assistant (e)s social (e)s pour les résidents ne sachant pas remplir un formulaire ou contacter un service public. Il faut savoir être à l'écoute de certaines détresses repérer les seniors isolés et s'inquiéter quand ceux-ci sont peut-être malades dans leur appartement. Le métier a changé au fil des ans. Le Covid a, quelque soit le quartier, changé les mentalités et développé une certaine agressivité. Les trafics de drogue pourrissent la vie quotidienne avec le ballet des dealers et des clients. Être ferme et humain à la fois n'est pas toujours facile mais ces gardiennes et gardiens savent temporiser et dialoguer avec les uns et les autres. Le salaire est généralement modeste mais tous ceux rencontrés pour cet ouvrage aiment leur métier pourtant pas toujours facile à exercer. De belles pages d' humanité. ÉLOGE DES LOGES de Jean-Michel Djian et Aude de Tocqueville autrement 144 pages 21 € Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19 h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

Le livre du jour : UNE JOUNALISTE NE DEVRAIT PAS DIRE ÇA ?30/1/2023

Il est des parcours professionnels et personnels exemplaires. Ainsi, la fillette Mémona Affégée, vivant au sein d'une famille réunionnaise pauvre et nombreuse dans les années cinquante et soixante, aurait elle imaginé qu'un établissement scolaire de son île porterait un jour son nom et qu'elle terminerait sa carrière dans les hautes sphères de l' Etat en qualité de membre du CSA. ? Celle qui fut présentatrice du journal télévisé dans une station régionale de FR3 avant de devenir grand reporter au service étranger et de couvrir nombre d'évènements à travers le monde est une référence pour nombre d'aspirants reporters.. Après Tête haute en 2006, elle revient avec UNE JOURNALISTE NE DEVRAIT PAS DIRE ÇA ? sur ces années au cours desquelles elle a parfois risqué sa vie pour remplir sa mission : informer. En 2007, elle ne dut qu'à sa présence d'esprit de ne pas être violée par le sinistre colonel Khadafi. Être une femme, même journaliste dans des zones de guerre comme l' Afghanistan est plus dangereux que pour un confrère homme car on sait la place dévolue aux éléments féminins dans ces sociétés islamistes fondamentaliste. Tout au long de sa vie, cette fille d'un indien musulman et d'une descendante de bretons catholique a milité pour le vivre ensemble, bien que certaines réaction de personnes vivant en France font craindre une érosion de cette valeur. Au fil des pages, vous constaterez que Mémona Hintermann ne manie pas la langue de bois et qu'elle dit ce qu'elle pense, ce qui devient rare dans une société dominée par le politiquement correct. Un témoignage comme on aimerait en lire plus souvent. UNE JOURNALISTE NE DEVRAIT PAS DIRE ÇA ? de Mémona Hintermann Hugo Doc 351 pages 18,55 € Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19 h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

PROGRAMME DU 30 JANVIER AU 5 FÉVRIER 202330/1/2023

Lundi 30 janvier : UNE JOURNALISTE NE DEVRAIT PAS DIRE ÇA ? (Hugo Doc) Mardi 31 janvier : ÉLOGE DES LOGES (Autrement) Mercredi 1er février : LA VALEUR DES RÊVES (Léo Scheer éditions) Jeudi 2 février : L' ACADÉMIE PAR UN DES 40 (Le Cherche Midi) Vendredi 3 février : LE CLUB DES MAMANS MORTES (Alibi) Samedi 4 février : La BD du jour Dimanche 5 février : PROCHAINEMENT SUR CET ÉCRAN Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19 h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

Le livre jeunesse du jour : LE NUAGE DE LOUISE28/1/2023

Connaissez vous Milo ? Eh bien, c'est LE NUAGE DE LOUISE. Quand d'autres enfants ont un doudou, une poupée ou un animal de compagnie, la fillette a acheté cette masse d'eau en suspension dans un magasin nommé L'atelier du temps. Bien entendu elle respecte les consignes de la notice accompagnant son acquisition, l'arrosant chaque jour et prévoyant une bassine en cas de précipitation. Mais malgré tout cela, malgré tous les soins apportés, elle va devoir le laisser partir car, comme chacun sait, les nuages grossissent et ne supportent pas de résider dans un espace réduit. Des dessins aux teintes délicates illustrent cette parabole sur la liberté préférable à la possession. LE NUAGE DE LOUISE de Terry, Devin et Eric Fan Little Urban 56 pages 15,90 € Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19 hpuis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

La BD du jour : VISAGES Ceux que nous sommes T 128/1/2023

L'album s'ouvre sur un orphelinat catholique du sud de l' Allemagne en 1927. Un jeune garçon, tête de turc de ses camarades, interroge une religieuse sur cet ostracisme et reçoit pour toute réponse une gifle et une insulte : Bastard ! Sous l'uniforme de la Wehrmacht en 1940 dans les Ardennes, il n'a pas oublié ce qualificatif et l'exorcise en tirant sur un soldat français. 26 ans plus tôt, en 1914, la première guerre mondiale vient d'éclater et Louis Kerbraz, un jeune breton, s'est engagé avant même d'être convoqué au centre de recrutement. Il n'accepte pas qu'on ait touché à la France et veut se battre pour elle. Au fil des combats, il prouve son courage et son efficacité. Un an plus tard, à Noyon, il va rencontrer par hasard Liselotte, une infirmière allemande de la Croix-Rouge. Bien qu'étant dans des camps adverses, l'amour va naître entre eux et la jeune femme va se retrouver enceinte. Les deux amants vont malheureusement se perdre et ne plus se revoir. Premier tome de VISAGES Ceux que nous sommes, Derrière les signes ennemis jette les bases d'une saga devant être composée de quatre tomes à paraître au cours de l' année 2023. Le thème dominant est celui de l'identité à travers un demi siècle endeuillé par deux guerres mondiales. Sur un scénario de Nathalie Ponsard-Gutknetcht et de Miceal Beausang- O'Griaf dessin et couleurs Aurélien Morinière Glénat 56 pages 14,95 €a et des dessins d' Aurélien Morinière, l'album est complété par un dossier rappelant le contexte historique du premier conflit mondial, les origines de la guerre, la vie dans les tranchées...Un heureux mariage entre fiction et Histoire. VISAGES Ceux que nous sommes tome 1 Derrière les signes ennemis scénario Nathalie Ponsard-Gutknecht et Miceal Beausang-O'Griafa Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19 h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

Le livre du jour : LES CHRONIQUES DE BOUND STREET 327/1/2023

Les propriétaires de l' hôtel du Parent Pauvre, au centre des CHRONIQUES DE BOUND STREET sont de retour pour la troisième et dernière fois. Rappelons que ce petit groupe d'aristocrates désargentés, évoluant dans le Londres du début du dix-neuvième siècle, ont fondé cet établissement pour se renflouer financièrement. Il u a Sir Philip Sommerville, Lady Fortescue, Sandhurst et miss Tonks. Au début de ce volume, les affaires vont mal et les finances sont au plus bas alors qu'un résident, Lord Gray, est parti en laissant une note plutôt salée. Heureusement, un acteur, Mr Davy, va se joindre à eux et parvenir à faire rendre gorge au client indélicat. Mais ce qui va préoccuper la communauté, c'est le sort de Frederika, la fille d'un lord, qui a quitté le domicile familial pour échapper à un mariage qui lui répugne. Comme dans les épisodes précédents, nous découvrons deux histoires distinctes "Colonel Sandhurst à la rescousse" et "La dernière saison" au cours desquelles l'humour de la regrettée M.C. Beaton distrait le lecteur de la première à la dernière page. Une série à découvrir si ce n'est déjà fait. LES CHRONIQUES DE BOND STREET de Mc Beaton traduction de e du Sorbier et Amélie Juste-Thomas Albin Michel 367 pages 19,90 € Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

Le livre du jour : NOUS ÉTIONS LES REINES26/1/2023

Ambrosia Wellington est une jeune femme, mariée à un homme qu'elle aime. Elle reçoit un jour une invitation pour une fête célébrant les dix ans de la promotion à laquelle elle appartenait dans l'université qu'elle fréquenta. Elle est tentée de refuser de se rendre à cette fête en raison d'un drame qui s'est déroulé à l'époque, d'autant qu'une vague menace accompagne le courrier disant : Nous devons parler de ce que nous avons fait cette nuit là. Poussée par son époux, tous deux vont se rendre à l' université et Ambrosia va retrouver les témoins de ce qu'elle a commis quatorze ans plus tôt. NOUS ÉTIONS LES REINES alterne les chapitres se déroulant dans le présent et ceux du passé. Le lecteur découvre que celle qui n'était alors qu'une étudiante, afin d'être intégrée à un groupe de filles cyniques, à poussé sa colocataire à être lâchée par le garçon qu'elle aimait, la menant à commettre l'irrémédiable. Mais la vengeance post mortem est imminente. Ce thriller a comme personnages principaux deux garces pratiquant la surenchère en matière de méchanceté à l'égard d'une oie blanche. Seulement, la cruauté peut avoir l'effet d'un boomerang. Un roman qu'on n'oublie pas une fois refermé. NOUS ÉTIONS LES REINES de Laurie Elizabeth Flynn traduit de l' anglais (Canada) par Caroline Lavoie Hugo Poche 509 pages 8.90 € € Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19 h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

Le livre du jour : LES DAMES DE GASCOGNE25/1/2023

De tous temps et dans tous les pays, des enfants furent abandonnés à la naissance par des mères ne pouvant subvenir à leurs besoins ou ayant accouché clandestinement. Un film coréen récent, Les bonnes étoiles, montre que ce geste de désespoir est malheureusement toujours d' actualité. C'est en mars 1800 , à la Teste-de-Buch dans les Landes, qu'un nourrisson de sexe féminin aussitôt baptisée Marie va être trouvée dans un tour d' abandon, dont la fonction était de recueillir ces bébés. Adoptée par un couple de braves gens, Marie ne va pas à l'adolescence devenir ouvrière dans la sardinerie locale mais employée aux écritures. Malheureusement, elle va être violée par son chef de bureau et perdre son travail alors que celui qu'elle aime est parti poursuivre ses études à Bordeaux . Elle est la première des DAMES DE GASCOGNE que nous allons découvrir sur plusieurs générations, jusqu'au début du vingtième siècle, peu avant la première guerre mondiale. Si les femmes sont à l'honneur dans ce roman, se révélant pour certains féministes avant que ce terme soit à la mode, nous faisons également la connaissance d'hommes dont certains ont connu un destin historique. Il en est ainsi d' Emile Péreire, financier et homme politique qui contribua aux travaux du baron Haussmann. Une saga passionnante fondée sur l' histoire du XIXème siècle et de celles qui y participèrent. LES DAMES DE GASCOGNE d' Olivier Bonnet Terres De l' Ouest 383 pages 18 € Retrouvez À L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19h puis en podcast)
0 Commentaires | Lien Permanent

Le livre du jour : TOPOGRAPHIE DE LA TERREUR24/1/2023

Berlin février 1943. La bataille de Stalingrad a tourné à l'avantage des soviétiques et la guerre totale a été décidée par Hitler alors que les bombardements des alliés s'intensifient sur la capitale allemande. Gerhard Lenz, commissaire de police à la Kripo (Kriminalpolizei) va être chargé de l'enquête du meurtre d'un psychiatre membre du parti nazi, retrouvé avec des documents enfoncés dans la bouche. Au même moment, il apprend que Flora, une jeune femme juive avec qui il a entretenu une relation, est enceinte de ses oeuvres et est sur le point d'accoucher. Cela peut valoir au policier la peine de mort pour avoir couché avec une personne appartenant à une race dite inférieure. Un deuxième psychiatre est tué et la pression de ses supérieurs s'intensifie sur Lenz qui découvre l'étendue du programme d'éradication des malades mentaux, euthanasiés par milliers avant que l'influence des autorités religieuses et les réactions des familles interrompent ce génocide. Entre l'enquête, la surveillance exercée à tout moment par les nazis, dont il n'est d'ailleurs pas membre, et la protection tant de Flora que de son frère homosexuel et donc susceptible d'être arrêté et exécuté, Gerhard semble pis dans une toile d'araignée. A la fois roman historique et policer, TOPOGRAPHIE DE LA TERREUR entraîne le lecteur dans un univers oppressant, au coeur d 'un système dans lequel une parole imprudente peut vous entraîner à la potence, un monde totalitaire où, pour survivre, une juive doit piéger et dénoncer ses coreligionnaires pour ne pas être elle-même envoyée dans un camp d'extermination. Une intrigue que l'on n'oublie pas après le mot FIN. TOPOGRAPHIE DE LA TERREUR de Régis Descott L' Archipel 305 pages 21 € Retrouvez A L' ÉCOUTE DES LIVRES chaque mercredi à 18h30 sur Radio Massabielle (97.8 Mhz et 101.8 Mhz) et sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19h puis en podcast.
0 Commentaires | Lien Permanent

Page 1 of 637
Précédent | Suivant