BlogHotel.orgAccueil | Créer un blog | Imprimer la page Imprimer | Blog hasard Au hasard | Chercher des blogs Rechercher | Entrer dans le chat du blog Chat | | Jeux Jeux | Adminitration et édition du Blog Manager




alecoutedeslivres Accueil | Profil | Archives | Amis
programme de l'émission littéraire diffusée sur radio massabielle (pointe à pitre) et coups de coeur pour des livres et des écrivains

La BD du jour DULCIE25/11/2023

Paris rue des Ecuries 29 mars 1988. Alors qu'elle venait de pénétrer dans l' immeuble où se trouvait l'antenne française de l' ANC, mouvement sud africain anti-apartheid, une femme est abattue avec un chargeur complet d'une arme à feu alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir la porte du local. Som nom September, son prénom DULCIE. Cette militante, âgée de 52 ans, était depuis toujours l'opposante acharnée du régime ségrégationniste de Prétoria.Sachant qu'elle était une cible potentielle, elle avait demandé une protection policière qu'elle n'obtint pas. Les investigations policières n' aboutirent pas et le dossier fut clos au bout de quatre ans par un non lieu, ce qui arrangea non seulement le gouvernement sud africain mais également des politiciens français, dont certains toujours en activité. En effet, sa mort permit de faire taire une opposante qui gênait également certains "démocrates" condamnant officiellement l' apartheid mais fermant les yeux sur la livraison d'armes officiellement interdite.Ces ventes clandestines sont le pivot de la partie française de cette affaire. Si l'intervention de tueurs sud africains est évidente, on peut également s'interroger sur le rôle des mercenaires de Bob Denard, connus pour avoir participé à des coups d' Etat avec la bénédiction occulte du gouvernement français. C'est à une véritable enquête journalistique à laquelle s'est livré Benoît Collombat, travaillant dans la Cellule investigation de Radio France. Les éléments qu'il livre à travers cet album ne laissent guère de doutes sur l'implication de français dans cette affaire. Si l' appartheid a été aboli depuis, il ne faut pas oublier le combat de cette femme intansigeante, n'acceptant aucune concession et sa mort un matin de printemps dans le pays censé être celui des droits de l' homme. Admirablement servi par le dessin de Grégory Mardon, cet album est un document incontournable sur des évènements qu'il convient de ne pas oublier. DULCIE texte Benoît Collombat dessin Grégory MardonFuturopolis 304 pages 28 € Retrouvez A L' ÉCOUTE DES LIVRES sur www.radiowissous.fr (le lundi à 19 h puis en podcast)

Article 30 of 6718
Précédent | Suivant
Blog suivant >> Signaler un abus?Haut de page
Fond écran jeux de fille Petites Annonces